En Chine, Microsoft interdit à ses employés les smartphones Android

usa chine
usa chine

Entre la Chine et les États-Unis, la guerre économique a souvent des conséquences technologiques. En cause, la décision de Donald Trump en 2019 d’inscrire le constructeur Huawei sur liste noire commerciale.

L’ancien président américain a mis fin à l’impressionnante croissance de Huawei qui, sans Google et sans puces américaines, s’est effondré en quelques mois. Évidemment, la Chine ne garde pas un très bon souvenir de cet épisode, même si elle bloque elle-même des entreprises américaines depuis plusieurs années (Google, Facebook, Amazon ou Twitter n’existent pas là-bas…).

Depuis cet épisode, les deux plus grandes économies de la planète continuent de se mettre des bâtons dans les roues. Les États-Unis veulent interdire TikTok, la Chine bloque en retour des logiciels américains et incite ses citoyens au patriotisme technologique. Son objectif est d’éliminer la dépendance aux entreprises américaines, en créant sa propre bulle high-tech.

Microsoft va faire du protectionnisme américain

Selon les informations de Bloomberg, Microsoft, un des rares « GAFAM » présent en Chine (Windows y est autorisé), pourrait se joindre à cette guerre technologique cet automne.

Le géant du logiciel aurait décidé de rendre l’iPhone obligatoire pour ses employés, officiellement pour des raisons de sécurité. Puisque les smartphones Android chinois (Huawei, Oppo, Vivo, Xiaomi…) n’ont pas accès aux services Google, ils ne peuvent pas accéder au même écosystème logiciel qu’aux États-Unis. Pour des raisons de sécurité, Microsoft préférerait que tout le monde utilise un iPhone,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Klobovy