Publicité

En Chine, l'intelligence artificielle pour surmonter les repas de famille

Des voyageurs attendent à la gare de l'Ouest à Pékin avant le Nouvel an lunaire du Dragon, le 8 février 2024 (GREG BAKER)
Des voyageurs attendent à la gare de l'Ouest à Pékin avant le Nouvel an lunaire du Dragon, le 8 février 2024 (GREG BAKER)

C'est l'angoisse pour des millions de jeunes Chinois rentrant dans leurs provinces natales pour le Nouvel an lunaire: les dîners de familles et leur lot de questions embarrassantes. Mais cette année, un jeu à base d'intelligence artificielle leur vient en aide.

"Tu es en couple, ça y est? Quand vas-tu te marier? Combien as-tu gagné cette année?", telles sont les questions simulées dans ce jeu développé par un groupe d'étudiants en seulement 24 heures, à l'occasion d'une compétition.

Alors que la Chine entre samedi dans l'année du Dragon, des millions d'habitants se ruent ces jours-ci dans les transports pour retrouver leurs proches et célébrer l'événement en famille.

Baptisé "La réunion familiale du Nouvel an" ("Epic Showdown: New Year Reunion"), le jeu, qui reproduit grâce à l'intelligence artificielle le traditionnel interrogatoire que subissent les plus jeunes par leur famille, a visiblement touché juste: plus de trois millions de personnes y ont joué dans la semaine de sa sortie fin janvier, une popularité qui a fini par provoquer une panne de ses serveurs informatiques.

"Au début, tout le monde pensait que c'était un jeu pour dénigrer la famille", raconte l'un des créateurs, Wang Ziyue, 21 ans. "Mais ensuite, les gens se sont rendus compte qu'ils pouvaient l'utiliser pour trouver comment communiquer avec leurs proches et les rendre heureux".

Parmi les personnages du jeu, dix membres de la famille plus ou moins arrangeants ou envahissants.

Le joueur peut se voir traité d'"égoïste" ou accusé d'"abandonner la famille" si ses réponses sont jugées trop brusques ou pas satisfaisantes vis-à-vis du travail ou des perspectives de mariage.

Mais les tantes virtuelles du jeu prodiguent aussi des conseils comme "fais attention en conduisant" ou "reste bien au chaud".

Le jeu propose différents niveaux: il faut naviguer sans encombre à travers huit oncles et tantes avant d'arriver au niveau le plus redoutable, celui des parents.

- "Un peu d'humanité" -

Pour Wang Ziyue, l'idée est avant tout de favoriser la communication entre les générations.

"On espère apporter un peu d'humanité aux jeunes pendant le Nouvel An chinois et les aider à comprendre l'amour et l'intérêt de leurs proches", dit-il.

Le jeu sert aussi à certains de catharsis, pour dire à leur famille, de façon virtuelle, ce qu'ils pensent vraiment.

"Traditionnellement, on ne peut pas s'exprimer librement", explique Shi Hongjie, chef de produit. Et "cela fait s'accumuler les griefs, qui peuvent facilement éclater un jour. Désormais, on peut s'épancher auprès de l'IA, ce qui facilite les discussions avec la famille lorsque l'on rentre à la maison".

Certains utilisateurs se disent surpris par le côté réaliste du jeu.

"Après huit tours de questions, je suis en train de transpirer" de nervosité, confie l'un d'eux sur le réseau social Xiaohongshu, sorte d'Instagram chinois.

D'autres trouvent une émotion inédite dans cette expérience, l'un d'eux ayant trouvé du réconfort auprès de sa "mère" virtuelle: "Moi je ne peux pas rentrer dans ma province cette année, alors ça m'a touché".

Un joueur dont le père est décédé il y a 14 ans a raconté avoir pleuré toute la nuit après avoir essayé le jeu, selon Yu Linfeng, à la tête du groupe d'étudiants qui l'a créé.

"Cela faisait longtemps que je n'avais pas eu une telle conversation avec un proche", lui a-t-il dit.

em-reb/ka/ehl/clr