La Chine lance la sonde Chang'e-6 pour collecter des échantillons sur la face cachée de la Lune

La Chine a lancé vendredi une sonde chargée de collecter environ deux kilos d'échantillons lunaires sur la face cachée de la Lune. Selon les scientifiques, cette partie de la Lune est très prometteuse pour la recherche, car ses cratères sont moins recouverts par d'anciennes coulées de lave que ceux de la face proche de la Terre.

C'est une première mondiale. La Chine a lancé, vendredi 3 mai, une sonde pour collecter des échantillons sur la face cachée de la Lune et les rapporter sur Terre à des fins d'analyse.

Une fusée transportant la sonde Chang'e-6 a décollé du Centre de lancement spatial de Wenchang, sur l'île tropicale de Hainan (sud), peu avant 17 h 30 (9 h 30 GMT).

Il s'agit du dernier projet de la Chine qui, selon Washington, déguise un programme spatial militaire sous l'apparence d'un programme civil.

La mission Chang'e-6 a pour objectif de collecter environ deux kilos d'échantillons lunaires sur la face cachée de la Lune. Il s'agit d'une mission techniquement complexe, d'une durée de 53 jours, qui consiste notamment à lancer une sonde sur cet hémisphère de la Lune qui tourne le dos en permanence à la Terre.

"Chang'e-6 collectera pour la première fois des échantillons de la face cachée de la Lune", a indiqué à la presse Ge Ping, vice-directeur du Centre chinois d'exploration lunaire et d'ingénierie spatiale.

En 2019, la Chine avait déjà posé un engin sur la face cachée de la Lune mais il n'avait pas rapporté d'échantillons.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Conquête spatiale : l'Europe a-t-elle les moyens de redécoller ?
Trois astronautes chinois de retour après un séjour record de six mois dans l'espace
Les premiers astronautes de la station spatiale chinoise de retour sur Terre