Chine: l'élan du cinéma brisé par l'épidémie du nouveau coronavirus

Chine: l'élan du cinéma brisé par l'épidémie du nouveau coronavirus

Sorties de films reportées, salles fermées et studios rongés par l'inquiétude: en Chine, l'épidémie de coronavirus paralyse le secteur du cinéma, au risque de fragiliser un marché devenu crucial pour les productions hollywoodiennes.

Vendredi soir, dans un quartier branché de Pékin, pas l'ombre d'un cinéphile aux abords du Megabox (huit écrans): les portes du cinéma restent closes depuis presque un mois "pour éviter la contagion", et aucune date n'est fixée pour la réouverture.

La plupart des cinémas chinois sont fermés depuis le 24 janvier, victimes des mesures imposées pour endiguer l'épidémie du nouveau coronavirus - laquelle incite de toute façon les Chinois à rester chez eux.

Secteur à l'arrêt

L'épisode arrive au pire moment: les longues vacances du Nouvel an lunaire (tombé cette année le 25 janvier) connaissent d'habitude un pic de fréquentation des cinémas et de nombreux blockbusters sortent à cette occasion. 

"En 2019, les recettes des cinémas pendant les congés du Nouvel an représentaient entre 20% et 30% du box office total sur l'année, c'est énorme", rappelle Wilson Chow, expert du secteur pour le cabinet PwC.

Le jour du Nouvel an lunaire en 2019, les cinémas avaient engrangé 240 millions de dollars: des recettes tombées cette année à 300.000 dollars, selon M. Chow.

Le groupe public China Film Group Corporation avait réalisé l'an dernier 8% de ses revenus annuels durant ces vacances. Avec ses cinémas fermés et...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi