Chine: Joe Biden valide l'interdiction d'importation de produits fabriqués par les Ouïghours

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Joe Biden
    Joe Biden
    46e président des États-Unis d'Amérique

Les États-Unis prennent de nouvelles mesures contre la Chine. Ce jeudi, Joe Biden a validé une loi votée par le Sénat visant à interdire l'importation de produits fabriqués par les Ouïghours.

Le président Joe Biden a signé jeudi une loi interdisant l'importation aux États-Unis d'un large éventail de produits fabriqués dans le Xinjiang dans le but de lutter contre le travail forcé de la minorité ouïghoure.

Le texte promulgué prévoit le bannissement de produits fabriqués au moins en partie dans la province chinoise, à moins que les entreprises ne soient en mesure d'apporter la preuve aux douaniers que les produits n'ont pas été fabriqués avec du travail forcé. C'est la première fois qu'un pays prend une telle mesure.

La Maison Blanche précise qu'en parallèle, le texte signé "impose des sanctions sur des individus étrangers responsables de travail forcé dans la région".

Le pays dénonce un "génocide"

Cette loi donne au gouvernement "de nouveaux outils pour empêcher l'entrée sur le territoire de produits fabriqués avec du travail forcé au Xinjiang et tenir responsable les personnes et entités derrière ces abus", a déclaré jeudi le secrétaire d'État Antony Blinken dans un communiqué, appelant le gouvernement chinois à mettre fin "au génocide et aux crimes contre l'humanité".

L'adoption du texte, voté à l'unanimité par le Sénat le 16 décembre, est une victoire pour les partisans d'une politique agressive destinée à lutter contre la violation des droits humains. Ce vote est intervenu malgré la campagne de lobbying des entreprises qui arguaient que cette législation perturberait les chaînes d'approvisionnement mondiales, déjà sous pression en raison de la pandémie.

De nouvelles sanctions émises la semaine passée

En signant le texte, précise la Maison Blanche, le président Biden a notamment remercié le sénateur républicain de Floride Marco Rubio, l'un des auteurs du projet de loi. Cette mesure est "la plus importante et efficace prise jusqu'à présent pour tenir le Parti communiste chinois responsable de son recours au travail forcé", a-t-il réagi jeudi dans un communiqué.

Pékin est accusé par les pays occidentaux d'enfermer massivement les Ouïghours, une communauté à majorité musulmane et turcophone de l'ouest de la Chine, dans de vastes camps de travail.

Jeudi dernier, le département du Commerce et le Trésor ont annoncé de nouvelles sanctions à l'encontre d'entreprises de biotechnologie et de high tech chinoises accusées de mettre leur technologie au service du gouvernement pour amplifier la surveillance des Ouïghours. Le Trésor avait également interdit aux ressortissants américains de commercer avec huit entreprises high-tech, dont le numéro 1 mondial des drones, DJI, qui était déjà depuis deux ans sur la liste noire du ministère du Commerce.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Dilnur Reyhan : "Si vous voulez soutenir les Ouïghours, arrêtez de consommer les marques qui les exploitent"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles