Chine : la jeunesse se rue sur la fonction publique

·1 min de lecture
Des étudiants chinois lors de la remise des diplômes de l'université de Xiamen.
Des étudiants chinois lors de la remise des diplômes de l'université de Xiamen.

Jamais la fonction publique n?avait suscité autant l?adhésion en Chine. Comme le relate L?Opinion, dimanche 28 novembre, le guokao a attiré 2,1 millions de candidats, soit une augmentation de 35 %. Le concours national ouvrant aux postes de l?administration publique représente pour la jeunesse chinoise une portée d?entrée vers la sécurité de l?emploi.

En 2020, ce dispositif de recrutement n?avait attiré que 1,6 million de postulants. C?est la première fois que le concours dépasse les 2 millions de candidatures. En tout, 31 200 postes de fonctionnaire sont à pourvoir dans les 75 agences gouvernementales et 23 institutions rattachées. D?après l?administration nationale de la fonction publique chinoise, dont se fait l?écho le Centre d?informations Internet de Chine, 1,4 million de Chinois ont effectivement passé l?examen dimanche, dans 77 villes du pays. Les prétendants ont 1 chance sur 46 de réussir cet examen.

À LIRE AUSSIEn Chine, un combat séculaire entre millénaristes et État central

Les jeunes diplômés face au chômage

Cette ruée des jeunes Chinois vers le guokao traduit leur désir d?embrasser une carrière relativement stable au sein de la fonction publique. Comme l?analyse L?Opinion, les diplômés sont confrontés au chômage, avec un taux s?élevant à 14,2 % chez les 16-24 ans alors que le chômage représente moins de 5 % dans la population globale. En cause : une forte demande de main-d??uvre non qualifiée pour soutenir les exportations, laissant sur le carrea [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles