La Chine interdit "complètement" le commerce et la consommation d'animaux sauvages

1 / 2

La Chine interdit "complètement" le commerce et la consommation d'animaux sauvages

La consommation de ces animaux est suspectée de jouer un rôle dans la propagation du nouveau coronavirus Covid-19.

La Chine a décidé lundi d'interdire "complètement" et immédiatement le commerce et la consommation d'animaux sauvages, une pratique suspectée dans la propagation du nouveau coronavirus Covid-19.

Le comité permanent du Parlement chinois s'est réuni lundi et a approuvé une proposition "pour interdire complètement" le commerce d'animaux sauvages, "abolir la mauvaise habitude de trop consommer des animaux sauvages et protéger efficacement la santé et la vie de la population", a rapporté la télévision d'État CCTV.

Pour tenter d'enrayer l'épidémie meurtrière de pneumonie virale qui serait partie d'un marché où étaient vendus des animaux sauvages pour la consommation humaine, la Chine avait adopté fin janvier une directive interdisant temporairement ce commerce, "jusqu'à la fin de la situation épidémique nationale".

Un commerce déjà interdit en 2002-2003

Le commerce d'animaux sauvages avait également été interdit lors de la crise du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, un coronavirus dont la transmission avait également été incriminée à la consommation d'animaux sauvages.

Mais il avait rapidement repris. Des organisations militant pour la protection des animaux accusent la Chine de tolérer un commerce caché d'animaux exotiques utilisés pour la cuisine ou la médecine traditionnelle.

La décision de lundi a été prise par le comité permanent du Parlement qui se réunit entre les sessions plénières de (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi