Chine: les importations de pétrole russe en hausse de 55% sur un an

La Chine, assoiffée de pétrole, a augmenté ses importations de pétrole russe de plus de 50% le mois dernier, selon les informations des douanes. Malgré les sanctions occidentales imposées à la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine, il y a quatre mois, l'or noir coule à nouveau à flot en Russie.

La Chine a importé près de huit millions et demi de tonnes de pétrole russe en mai 2022. C'est trois millions de tonnes de plus par rapport à l'année dernière à la même période. La Russie devient désormais le premier exportateur d'or noir de la Chine, derrière l'Arabie saoudite. Il faut dire que Pékin refuse de condamner la guerre de Moscou.

La semaine dernière, le président Xi Jinping a même promis à Vladimir Poutine le soutien de la Chine à la « souveraineté et à la sécurité » russes. Pékin est accusé de « fournir une couverture diplomatique à Moscou », d'affaiblir les sanctions occidentales et les ventes d'armes à l'Ukraine.

De son côté, le Kremlin veut intensifier la coopération économique entre les deux pays. Plombé par des sanctions occidentales, Moscou est isolé et privé de sa principale source de revenus. Il cherche de nouveaux marchés et des fournisseurs pour remplacer les grandes entreprises étrangères qui ont quitté la Russie depuis le début de la guerre.

D'autres pays d'Asie ainsi que l'Inde ont également augmenté leurs importations d'hydrocarbure russe. L’Inde a englouti près de 60 millions de barils de carburant russe depuis le début de l'année, alors qu'il n'en a consommé que 12 millions de barils pendant toute l’année 2021.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles