Chine : la guerre diplomatique s'envenime avec l'UE et la France

Le ton monte entre la Chine et l’Europe. Lundi 22 mars, l’UE, suivie du Royaume-Uni, du Canada et des Etats-Unis, imposait des sanctions contre quatre responsables chinois pour violation de droits de l’homme sur la minorité ouïghoure au nord-ouest de la Chine. Pékin a répondu en sanctionnant des députés européens et des organisations. Pékin dispose d’alliés sur le sujet. En 2019, 37 pays étaient de son côté à l'ONU sur la question de la répression des Ouïghours. L'ambassadeur de Chine en France convoqué Par ailleurs, la diplomatie chinoise est désinhibée. Ces diplomates osent hausser le ton, à l’image de Lu Shaye, l’ambassadeur chinois en France, qui a proféré des insultes contre un chercheur français. Convoqué par le ministère des Affaires étrangères lundi puis mardi, il ne s’y est toujours pas rendu.