En Chine, il faut désormais se soumettre à la reconnaissance faciale pour acheter une carte SIM

1 / 2

En Chine, il faut désormais se soumettre à la reconnaissance faciale pour acheter une carte SIM

À l'achat d'une carte SIM en Chine, une identification par reconnaissance faciale est désormais obligatoire. Depuis le 1er décembre, une loi oblige les opérateurs à scanner le visage d'un client s'il souhaite souscrire à un service comme le rapporte la BBC. Cette nouvelle règle s'ajoute à l'obligation de fournir une carte d'identité et de communiquer son véritable nom sur Internet.

La Chine, le pays de la reconnaissance faciale 

En procédant à une identification par reconnaissance faciale, les autorités chinoises souhaitent s'assurer que l'acheteur d'une carte SIM est bien la personne qu'il prétend être.

Les technologies de reconnaissance faciale utilisées par l'Empire du Milieu sont extrêmement sophistiquées et peuvent reconnaître des individus dans la rue même lorsqu'ils se déplacent. Cette nouvelle loi a pour objectif d'éviter les fraudes mais permet surtout à Pékin d'asseoir un peu plus son contrôle d'Internet. Depuis 2017, le gouvernement oblige déjà à donner sa véritable identité lorsque l'on publie quelque chose en ligne. Ces nouvelles mesures renforcent son pouvoir et lui permet de savoir qui se cache derrière un smartphone. 

En Chine, la reconnaissance faciale est extrêmement répandue. De nombreuses applications comme WeChat l'utilisent et de très nombreux services gouvernementaux en ont fait la méthode d'authentification par défaut. Chez de nombreux commerçants, on paye désormais en regardant une caméra ce qui élimine...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi