Chine: face aux mesures sanitaires drastiques, Apple réfléchit à délocaliser une partie de sa production

© REUTERS/Mike Segar

Outre la population chinoise qui a exprimé, ces dernières semaines, son ras-le-bol des mesures sanitaires drastiques en place depuis maintenant quasi trois ans, les entreprises étrangères semblent également perdre patience. Dernière compagnie à suivre la tendance, le géant américain Apple, qui réfléchirait à délocaliser une partie de ses capacités de production, selon le Wall Street Journal.

Attiré par des bas salaires, une stabilité politique certaine et un marché local sans équivalent, Apple avait choisi la Chine pour la production d’une grande partie de ses biens. Mais selon le Wall Street Journal, le géant américain ne veut plus mettre tous ses œufs dans le même panier. Il réfléchirait désormais à délocaliser une partie de ses usines vers l’Inde et le Vietnam voisins.

Un futur coup dur pour l'économie chinoise

C'est que ces dernières semaines ont été intenses en Chine, et notamment dans le centre du pays, à Zhengzhou, où est située la plus grande usine d’iPhone au monde.

Véritable ville dans la ville, elle embauche 300 000 ouvriers qui ont été soumis à des mesures sévères de confinement, entraînant des manifestations monstres dans le complexe industriel. À tel point que la marque à la pomme a d’ores et déjà alerté que la production des derniers iPhone sera retardée.

À écouter aussi: en Chine, mobilisation historique contre la politique «zéro Covid»

Lire la suite sur RFI

VIDÉO- Sur Twitter, la contestation chinoise est noyée dans des annonces d'escorts et du porno