Chine: face au Covid-19, le retour des confinements dans plusieurs villes

REUTERS - THOMAS PETER

En Chine, après le XXe Congrès, la lutte contre le virus continue. Selon la banque Nomura, 207 millions de Chinois continuent de subir des mesures de confinement à des degrés divers. Et la censure comme la propagande ont de plus en plus de mal à étouffer la contestation de la politique Zéro Covid.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Une nouvelle chanson a été publiée par le pays spécialiste du Zéro Covid. Comme toujours, le but est de rappeler à la population chinoise qu'elle doit s'astreindre à un test PCR tous les trois jours, suscitant de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux. La comptine, produite par des responsables locaux d’une province de l’est de la Chine, met en scène des écoliers masqués qui invitent les grands poètes de la littérature classique à se faire tester.

Retour des palissades

Selon les analystes de la banque Nomura, 28 métropoles chinoises sont concernées par des confinements. Les réseaux sociaux s'en font régulièrement l’écho, notamment dans l’ouest du pays. Des commentaires, des photos parfois censurées, comme cette manifestation d’ouvriers migrants à Lhassa il y a deux jours, ces pénuries alimentaires à Xining dans la province du Qinhai ou encore ces cas contacts isolés dans des toilettes publiques de Lanzhou, la capitale de la province montagneuse du Gansu, avec des couchages près des urinoirs. Des toilettes publiques où, en l’absence de caméras de surveillance, la colère et la contestation se sont étalées via des graffitis contre la politique sanitaire et les autorités ces dernières semaines en Chine.


Lire la suite sur RFI