En Chine, la Fête des célibataires et des soldes ne fait plus autant recette

REUTERS

L’économie chinoise est en difficulté et la Fête des célibataires du 11 novembre - qui est aussi et surtout une fête des soldes - ne fait plus autant recette en Chine. C’est en tout cas ce que laissent entendre les enquêtes de consommateurs réalisées avant le plus grand rendez-vous des achats en ligne au monde.

Par notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde, et Louise May

Un compte à rebours suivi par une explosion de records de ventes, voilà plus d’une décennie que la débauche consumériste commençait dès minuit - chaque 11 novembre - avec des images d’internautes se ruant sur les soldes en ligne. Ce matin les médias d’État sont plus réservés, à l’image des consommateurs. Madame Zhou, travaille dans le secteur de la high tech : « Dans les jours qui ont précédé ce 11 novembre j’ai dépensé ni plus, ni moins que les années précédentes. Je regarde les soldes, mais aujourd’hui je n’achèterai que ce dont j’ai besoin. Je fais attention, car je n’ai pas eu d’augmentation de salaire cette année. »

Consommateurs prudents

Des consommateurs prudents qui épargnent davantage qu’ils ne dépensent. Selon un sondage du magazine China Newsweek, 40% des personnes interrogées ont déclaré que leur budget pour la fête du shopping en ligne avait diminué cette année. C’est le cas de ce coiffeur, 27 ans : « En fait, j’ai pas regardé les soldes cette année. Simplement parce que j’ai besoin de rien. Avant je regardais, mais cette fois je n’ai même pas cherché. »


Lire la suite sur RFI