Chine: exténués par des confinements sans fin, les habitants de Shenzhen protestent

Des dizaines de résidents ont manifesté dans un quartier de Shenzhen suite au confinement de leur résidence. La mégalopole de 18 millions de résidents dans le sud de la Chine a rapporté 10 nouvelles contaminations Omicron.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

« Liberté », « Levez le confinement », scandent les résidents sur les images diffusées lundi 26 septembre sur les réseaux sociaux. En face, des policiers et des agents sanitaires en combinaisons de protection bleues et blanches, visières sur la tête, bloquent leur avancée.

La scène s’est passée dans un lotissement du quartier de Shawei à Shenzhen, où la station de métro du même nom a été fermée jusqu’à nouvel ordre. Les habitants de 14 « zones à haut risque » dans trois districts sont confinés chez eux depuis hier soir minuit, rapporte l’AFP. Et dans quinze autres quartiers considérés à risque modéré, les habitants ne peuvent descendre qu’au pied de leur immeuble.

Contraints de présenter un test Covid négatif 24 h pour accéder au lieu public, les résidents voient d’un mauvais œil la mise en place de ces nouvelles restrictions qui font déborder la fatigue zéro-Covid. L’impression de vivre un jour sans fin, alors que Shenzhen a vécu plusieurs séries de confinements depuis le début de cette année. Le plus grand marché de l’électronique au monde a même été interrompu à la fin de l’été.


Lire la suite sur RFI