Chine: exportations comme importations en berne

AP

Les restrictions sanitaires ont pesé lourdement sur les chiffres du commerce chinois. Les exportations de la Chine connaissent en effet en octobre leur premier repli depuis 2020. Et, en raison des risques de récession mondiale, les perspectives ne sont pas bonnes.

Les exportations chinoises ont baissé de 0,3%, en octobre. Un net recul par rapport à septembre. Elles avaient alors progressé de 5,7%. La menace de récession aux États-Unis et en Europe, conjuguée à la flambée des prix de l'énergie, affaiblit en effet la demande mondiale de produits chinois.

Mauvais chiffres aussi du côté des importations. La Chine poursuit une politique très stricte contre le Covid-19, avec des confinements massifs, des dépistages et des quarantaines obligatoires. Fin octobre, quelque 207 millions de Chinois continuaient de subir des mesures de confinement à des degrés divers. Ces mesures génèrent pas mal d'incertitudes et constituent un frein à l'activité et à la consommation. Cette dégradation des conditions sanitaires se traduit par un net recul d'achats de produits étrangers. Les importations chinoises ont ainsi reflué de 0,7%.

Selon les experts, cette tendance à la baisse devrait s'accentuer au cours des prochains trimestres. La politique « zéro Covid » devrait en effet se poursuivre au moins jusqu'en mars 2023 ce qui pourrait peser davantage sur la croissance économique, l'emploi et l'investissement en Chine.

À lire aussi : Chine : Pékin va-t-elle assouplir sa politique «zéro Covid» ?


Lire la suite sur RFI