La Chine entame son année diplomatique par l’Afrique de l’Est

·1 min de lecture
La visite du ministre chinois des Affaires étrangères intervient quelques jours après que le président kenyan Uhuru Kenyatta a qualifié les relations avec la Chine de mutuellement bénéfiques.
La visite du ministre chinois des Affaires étrangères intervient quelques jours après que le président kenyan Uhuru Kenyatta a qualifié les relations avec la Chine de mutuellement bénéfiques.

Diplomatie maritime et cap sur la rive africaine de l?océan Indien : c?est le programme de la Chine en Afrique, en ce début d?année. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a entamé mardi 4 janvier une visite de quatre jours en Érythrée, au Kenya et aux Comores, alors que Pékin cherche à renforcer sa présence en Afrique de l?Est et aussi à sonder le terrain dans un contexte sécuritaire dégradé. Cette nouvelle tournée s?inscrit également dans ce qui est devenu une tradition. Depuis 1991, la première visite à l'étranger de l?année du chef de la diplomattie est réservée à l'Afrique. C?est aussi le second déplacement du conseiller chinois sur le continent en l?espace de deux mois, après le Focac, le sommet sino-africain de Dakar, tenu en novembre dernier.

À LIRE AUSSIDjibouti : la mystérieuse base chinoise qui inquiète l?Occident

Vastes intérêts chinois dans la région

Dans le cadre de la stratégie de « la Ceinture et de la Route », la Chine a financé la construction de nombreuses infrastructures, voies ferrées, routes et centrales électriques à travers toute cette région est-africaine. Dans la Corne de l?Afrique, il a financé et construit une ligne de chemin de fer reliant la capitale éthiopienne Addis-Abeba au port de Djibouti sur la mer Rouge ou encore la ligne Monbasa-Malaba au Kenya. Il a également installé sa première base militaire à l?étranger à Djibouti en 2017, et financé des terminaux portuaires dans le pays.

À LIRE AUSSIQue pensent les Af [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles