Chine: décourager les IVG pour relancer une natalité en berne

La Chine était championne des avortements sous la politique de l’enfant unique. Va-t-elle revenir en arrière pour relancer les naissances ? C’est l’inquiétude des militants du droit des femmes face aux dernières déclarations de l’agence chinoise de planification familiale.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Il n’est pour l’instant pas question de revenir sur le droit à l’avortement en Chine, mais certains visiblement songent à décourager les femmes de recourir à l’IVG. C’est en tout cas l’objectif affiché par le planning familial dans son plan publié fin janvier. L’agence chinoise promet « d’intervenir », lorsque les femmes non mariées et les adolescentes demanderont à avorter, cela de manière à promouvoir les « valeurs traditionnelles ». Des déclarations qui entrent dans le cadre d’un programme pilote de santé publique destinée à encourager les Chinoises à faire plus d’enfants. C’est d’ailleurs au nom de la « santé reproductive » qu’a été annoncée cette campagne, qui intervient après l’autorisation accordée aux couples d’avoir un troisième enfant, en mai 2021.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles