Chine : une course en montagne tourne au drame, 21 morts

·1 min de lecture
Après les premiers appels à l'aide des participants, les secours se sont rapidement rendus sur place, sauvant 18 personnes.
Après les premiers appels à l'aide des participants, les secours se sont rapidement rendus sur place, sauvant 18 personnes.

Pluie, grêle, vent violent et brusque changement des températures? Les participants d'une course de 100 kilomètres samedi en montagne, dans le nord-ouest de la Chine, ont vécu un calvaire. Les premiers kilomètres du marathon se sont déroulés normalement puis, après le 20e kilomètre, tout s'est dégradé. Les conditions météo extrêmes ont rendu les chemins impraticables. Sur les 172 participants, 21 ont trouvé la mort et plusieurs autres ont été blessés. Des responsables municipaux avaient auparavant fait état de 20 morts et une personne introuvable. Mais le coureur disparu a été retrouvé à 9 h 30 et « avait déjà perdu la vie », a relevé la chaîne de télévision CCTV en citant le centre local de secourisme.

Parmi ces victimes se trouvent deux figures nationales du marathon, Liang Jing et Huang Guanjun, a précisé la presse locale en s'appuyant sur les témoignages de l'entraîneur du premier, Wei Pulong, et d'un ami du second, qui a dit avoir confirmation de la mort de Huang par les organisateurs de l'épreuve. Liang avait remporté plusieurs multi-marathons en Chine ces dernières années. Huang, qui était sourd-muet, avait remporté le marathon masculin pour les malentendants aux Jeux paralympiques nationaux de 2019 à Tianjin.

18 participants en détresse ont pu être sauvés

Huit participants étaient en outre soignés à l'hôpital pour des blessures légères, a précisé de son côté le maire de Baiyin, Zhang Xuchen. Chine nouvelle avait auparavant indiqué que certains concurr [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles