La Chine confirme l'arrestation de deux Canadiens pour espionnage

LExpress.fr
Le ministère canadien des Affaires étrangères "condamne fermement leur arrestation arbitraire".

La Chine a annoncé ce jeudi avoir arrêté deux Canadiens détenus depuis décembre, précisant que les deux hommes étaient poursuivis pour activités d'espionnage, confirmant une information du quotidien canadien The Globe and Mail. 

Michael Kovrig, un ancien diplomate, est soupçonné d'avoir recueilli des secrets d'État, tandis que l'homme d'affaires Michael Spavor, spécialiste de la Corée du Nord, est soupçonné d'avoir volé et fourni des secrets d'État à destination de l'étranger, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères. 

Une "arrestation arbitraire" selon le Canada

Son homologue canadien a réagi dans un communiqué, cité par The Globe and Mail. "Le Canada condamne fermement leur arrestation arbitraire, comme nous avions condamné leur détention arbitraire le 10 décembre", peut-on y lire. 

Les deux hommes avaient été interpellés peu après que le Canada eut arrêté à la demande des États-Unis la directrice financière du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Wanzhou. 

LIRE AUSSI >> Affaire Huawei : l'histoire du conflit Canada-Chine 

Washington exige l'extradition de Wanzhou Meng vers les États-Unis, où elle est accusée de complicité de fraude pour contourner les sanctions contre l'Iran, ce qu'elle dément. Son arrestation a ouvert une crise diplomatique sans précédent entre Ottawa et Pékin. L'interpellation des deux Canadiens est largement perçue en Occident comme une mesure de représailles, ce que la Chine dément. 

Retrouver cet article sur L'Express.fr

La Chine confirme l'arrestation de deux Canadiens pour espionnage

Fuites sur Huawei : le ministre de la Défense britannique limogé

Début de course chaotique pour la 5G

Huawei P30 : il voit loin et dans le noir !