La Chine confine le district de Jiangxia à Wuhan après la découverte de cas de Covid-19

La Chine continue à vivre au rythme des confinements. Cette fois, c’est à Wuhan que les autorités ont imposé des restrictions strictes. Wuhan, l’épicentre des premières heures de la pandémie. Jeudi, deux études scientifiques avaient apporté de nouvelles preuves qui démontrent que la pandémie a très probablement commencé sur un marché de cette même ville (qui vendait des animaux vivant)

Le Covid est de retour à Wuhan, là où les premiers cas avaient été détectés en décembre 2019. La mégalopole avait été la première ville dans le monde à décréter un confinement strict à ses 12 millions d’habitants.

Aujourd’hui, après la découverte de seulement quatre nouveaux cas asymptomatiques, les autorités ont imposé à près d’un million d’habitants du quartier de Jiangxia de rester enfermés chez eux pendant trois jours. Des magasins, restaurants et sites touristiques sont fermés, les transports publics en partie à l’arrêt. Des non-résidents sont priés de ne pas se rendre dans la zone du confinement.

A Shenzhen, capitale de la technologie chinoise dans le sud du pays, les autorités disent contrôler désormais la circulation du variant Omicron. Mais à cause de trois nouveaux cas asymptomatiques, la plupart des restrictions restent en vigueur.

La Chine (qui ne dispose toujours pas de vaccins ARN messager), applique, coûte que coûte, sa stratégie du « zéro Covid ». Malgré une économie qui tourne au ralenti et la colère qui monte dans la population.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles