La Chine censure les prises de parole des Européens sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie

REUTERS - POOL

Charles Michel censuré par la Chine: le discours du président du Conseil de l’UE n’a finalement pas été diffusé lors du grand salon commercial qui se tient en ce moment à Shanghai. C’est la deuxième fois cette semaine que des propos condamnant l’invasion de l’Ukraine tenus par des Européens sont coupés en Chine.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Les propos ne sont pas passés, ni à la cinquième foire des importations de Shanghai, ni lors de la COP14 de Wuhan, la capitale de la province chinoise centrale du Hubei. Et à chaque fois, la censure a porté sur la solidarité des Européens à l’égard de l’Ukraine.

« La Chine a un rôle à jouer et peut utiliser de son influence pour arrêter la guerre brutale de la Russie », déclarait ainsi Charles Michel, le président du Conseil européen, dans son message préenregistré, dans une citation rapportée par Reuters.

Discours envoyés à l’avance

Comme les autres intervenants, ce dernier s’était vu demander son discours à l’avance. Les traducteurs ont remplacé les déclarations sur l’Ukraine par des propos anodins, relève Le Monde. Même chose pour l’ambassadrice de Slovénie qui s’exprimait depuis Genève, où se poursuivent les travaux de la COP14 jusqu’à dimanche.

Censure sur l’Ukraine et l’origine du Covid-19


Lire la suite sur RFI