Chine: le célèbre pianiste Li Yundi arrêté à Pékin

·1 min de lecture

Li Yundi, pianiste de renom, a été interpellé par la police à Pékin, selon la presse chinoise. Il serait soupçonné de fréquenter une prostituée, un motif qui suffit à interrompre une carrière dans un contexte de répression du monde du spectacle.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

« Yundi Li, représentant la Chine, candidat 49 » du prestigieux concours Chopin. Nœud papillon, smoking, souliers vernis et les doigts qui courent sur l’ivoire.

Li Yundi a alors 18 ans. Le jeune prodige né à Chongqing, dans le sud de la Chine, émeut la planète piano en décrochant le prestigieux prix de Varsovie. C’était il y a 21 ans quasi jour pour jour.

Une campagne de « rectification »

Aujourd’hui, la musique n’est plus la même et le pianiste a droit à une leçon de morale. Comme à chaque fois, la sécurité publique a d’abord joué aux devinettes. La police se contentant, dans un premier temps, de poster sur son compte Weibo une photo de clavier avec pour légende : « Le monde n’est pas noir et blanc, il ne faut jamais se tromper […] Mieux vaut faire profil bas ».

C’est la presse d’État, dont le Quotidien du Peuple, qui a confirmé l’arrestation de Li, lundi 18 octobre, en compagnie d’une femme de 29 ans. La fréquentation d’une prostituée présumée pourrait suspendre, voir briser la carrière de l’artiste.

Après le monde du cinéma, c’est en effet la musique et le divertissement qui sont visés par la campagne de « rectification » exigeant des célébrités un « comportement exemplaire ». L’été dernier, le chanteur pop Kris Wu a été arrêté et accusé de viol. Il est, depuis, toujours en détention.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles