Chine. Des barrières sanitaires se dressent autour de Pékin

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

La recrudescence de l’épidémie autour de Pékin entraîne la restriction des déplacements depuis un nombre croissant de localités touchées, d’où l’on ne peut plus pénétrer dans la capitale.

La recrudescence depuis le 2 janvier des contaminations au coronavirus dans la province du Hebei, limitrophe de Pékin, inquiète les autorités, en particulier à l’approche du nouvel an lunaire, qui sera fêté cette année le 12 février. Après les mesures de restriction des déplacements depuis la province du Hebei, une zone rurale de la municipalité de Pékin est touchée.

Le 12 au matin, le quotidien pékinois Xinjing Bao annonce ainsi à sa une : “Les zones rurales du district de Shunyi appliquent des restrictions de déplacement”, parlant ainsi du district du nord-est de la capitale, où se trouve l’aéroport international de Pékin. Un cas de Covid-19 a été confirmé à Shunyi, ainsi que quatre cas asymptomatiques, tous issus de la même famille, précise le journal, qui indique que les autorités préconisent le télétravail pour tous les résidents du nord de la municipalité. Des contrôles d’identité, du lieu de résidence et de l’emploi occupé sont nécessaires pour entrer dans Pékin en provenance de ces zones à risque, ainsi qu’un test PCR négatif. Tous les rassemblements et visites y sont interdits.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :