La Chine bâtit en Croatie un pont "stratégique" financé par l'Europe

1 / 2

La Chine bâtit en Croatie un pont "stratégique" financé par l'Europe

Attributaire du contrat en 2018, une firme chinoise de BTP doit construire en 3 ans un pont qui évitera au sud de la Croatie d'être coupé en deux par une enclave bosniaque. Le Premier ministre chinois est venu récemment visiter l'avancée des travaux financés... par l'Union européenne.

Les autorités chinoises ont les yeux de Chimène pour la Croatie. "Le pont de Peljesac sera à vocation pacifique et il sera sûr, reliant les deux parties de la Croatie sans continuité terrestre et préservant l’intégrité territoriale du pays", a déclaré le Premier ministre Li Keqiang de passage il y a quelques jours dans ce pays des Balkans membre de l'UE, rapportait les organes de presse officiels chinois.

"Des projets comme le pont de Peljesac peuvent inspirer une future coopération" entre l'UE et la Chine, a ajouté Li Keqiang, courtisant les pays d'Europe de l'est, pièce essentielle du vaste projet chinois de "nouvelles routes de la soie".

Le vif intérêt de Pékin pour ce futur pont routier tient au fait que le  géant public chinois China Road and Bridge Corporation (CRBC) a remporté en 2017 le contrat pour sa construction. Une première pour une entreprise chinoise de BTP sur un marché public d'infrastructure d'un pays de l'UE. Moins cher que ses rivaux, CRBC s'est en outre engagé à achever les travaux en 36 mois, soit 6 mois de moins qu'exigeait le marché public des autorités croates.

Le pont à haubans doit être achevé en 2021

Le futur ouvrage, long de 2,4 km et haut de 55 mètres au-dessus de la mer, devrait être achevé en 2021. Stratégique pour le pays, il mettra fin à une aberration géographique provoquée par le découpage de l'ex-Yougoslavie: la coupure en deux de la Croatie dans...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi