Chine: assouplissements des mesures sanitaires à tâtons pour tenter de relancer le tourisme

REUTERS/Tingshu Wang

En Chine, le ministère du Tourisme annonce à son tour des mesures pour faciliter les voyages interrégionaux et tenter de relancer un secteur très affecté par la stratégie « zéro Covid ». On parle là encore d’un assouplissement des restrictions sanitaires à tâtons et parfois difficile à faire accepter aux autorités locales, confrontées à la recrudescence de l’épidémie.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Cet avis, publié mercredi 16 novembre par le ministère chinois du Tourisme à la suite de celui du Conseil d’État vendredi, constitue à nouveau une mise à jour des mesures de restrictions des déplacements dans le pays, mais en aucun cas ne signe la fin du zéro-Covid. Pas question de se « coucher devant l’épidémie » -l’expression en mandarin pour dire « vivre avec le virus »-, ont martelé les autorités. Il s’agit de faire face à la pandémie de manière plus « scientifique », selon les termes de la propagande.

Concrètement, concernant les déplacements en Chine qui intéressent beaucoup, notamment les hommes d’affaires africains dans ce pays, qui doivent rencontrer leurs fournisseurs ou leurs clients, il faudra désormais présenter un test Covid négatif de moins de 48 heures pour prendre le train ou l’avion, mais le passage éventuel par des zones dites à risques Covid ne sera plus pris en compte.

Guide touristique reconverti en vendeur de smartphones


Lire la suite sur RFI