La Chine arrime avec succès un cargo à son laboratoire spatial

Louis San, Atelier des modules

Il est arrivé sans encombre. La Chine est parvenue

à accrocher son premier cargo spatial, samedi 22 avril, à son laboratoire spatial, Tiangong-2 ("Palais céleste"). Ce laboratoire doit ouvrir la voie au déploiement d'une station spatiale habitée, à l'horizon 2022. A cette échéance, la station spatiale internationale (ISS) aura cessé de fonctionner. L'arrimage du Tianzhou-1 représente une "étape cruciale" dans la construction de cette station chinoise, a souligné l'agence officielle Chine nouvelle.

Rattraper l'Europe et les Etats-Unis

Pour tenter de rattraper l'Europe et les Etats-Unis, la Chine investit des milliards d'euros dans ses programmes spatiaux. Elle ambitionne également d'envoyer un vaisseau spatial autour de Mars vers 2020, avant de déployer un véhicule téléguidé sur la planète rouge.

Retrouvez cet article sur Francetv info

La Chine arrime le premier cargo spatial à son laboratoire de l'espace
La Marche mondiale et citoyenne pour les sciences sera "symboliquement importante"
Le pitch start-up. Nodon veut simplifier la maison connectée
France Info golf. L'Académie 2, une vidéo mensuelle grand public
EN IMAGES. Cinq questions sur l'iceberg géant retrouvé à quelques mètres des côtes de Terre-Neuve

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages