Chine: après plusieurs mois de gel, Pékin accorde de nouvelles licences de jeux vidéo

Après un premier lot en avril, la Chine autorise de nouveaux jeux vidéo. C’est, donc, la seconde fois que le gouvernement accorde de nouvelles autorisations. Le feu vert de Pékin a fait bondir les valeurs boursières du secteur de la tech.

Après un gel de plusieurs mois, soixante nouveaux jeux vidéo ont été autorisés, en Chine. Mais Tencent, le géant du secteur, et son concurrent NetEase ne décrochent, aucune nouvelle licence, à l’inverse, des studios locaux, comme MiHoYo ou Perfect World.

Un signal positif pour le secteur, qui est sous pression de Pékin. Depuis deux ans, le gouvernement a mis à l’amende, les groupes numériques, pour des questions de concurrence, et de collecte de données personnelles.

Des limites drastiques imposées aux jeunes joueurs

En août dernier, les autorités chinoises ont, également, imposé, une limite drastique de trois heures, de jeu vidéo, par semaine, aux moins de 18 ans. Désormais, les enfants et adolescents chinois ne peuvent jouer, qu’une heure par jour, les vendredis, samedis et dimanches.

Une mesure décidée, par les autorités, qui qualifient les jeux en ligne, d’« opium mental ». En Chine, 100 millions de joueurs, de moins de 18 ans, ont un réel problème d’addiction, un record. Pékin a également, limité les dépenses, pour ces jeux en ligne: 25 euros par mois, pour les moins de 16 ans et 50 euros, pour les 16-18 ans.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles