Chine: Alibaba écope d'une amende record de plus de 2,78 milliards de dollars

·1 min de lecture

En Chine, le géant de l’internet Alibaba, numéro un du commerce en ligne, a écopé d’une amende record de plus de 2,78 milliards de dollars pour des pratiques jugées anticoncurrentielles d’après les régulateurs financiers.

Avec notre correspondant à Pékin, Zhifan Liu

C’est un coup dur pour le groupe chinois Alibaba et plus largement pour les entreprises de la tech chinoise. L’amende représente 4% des revenus du groupe sur l’année 2019 et c'est un nouveau revers pour ce groupe qui faisait l’objet d’une enquête, ouverte en décembre 2020.

Dans le viseur

Alibaba, qui possède son siège à Hangzhou dans le sud de la Chine, est, depuis plusieurs semaines, dans le viseur des autorités chinoises après les déclarations de son PDG Jack Ma en octobre 2020. Célébrité parfois exubérante, il avait ouvertement critiqué le poids des régulateurs financiers, les mêmes qui ont décidé d’imposer cette amende record à sa société.

Dans la foulée, Pékin bloquait l’entrée en Bourse de Ant Groupe, filiale de paiement en ligne, qui devait être la plus importante de l’histoire. Plus généralement, c’est le secteur entier de l’internet qui est sous étroite surveillance et leur influence est jugée trop importante par le régime communiste qui demande à ce que les géants de la tech se recentrent sur leur coeur de métier.

Un désengagement des médias ?

C’est ainsi que d’après le Wall Street Journal, Pékin aurait demandé à Alibaba de se désengager des médias et notamment du South China Morning Post, un grand quotidien anglophone de Hong Kong, parfois critique du pouvoir communiste.

À lire aussi : Chine: le patron d'Ant Group, filiale du géant Alibaba, démissionne