La Chine achève la construction de son «Palais céleste» dans l’espace

© Xinhua/ABACA

C’est la fin d’un chantier énorme. La Chine a accroché le 31 octobre 2022 le dernier module de la station spatiale chinoise Tiangong. Baptisé Mengtian («rêve des cieux»), le module a été lancé à 15h27 par une fusée Longue Marche 5B depuis l'île tropicale de Hainan (sud), selon la télévision publique CCTV. Environ 13 heures plus tard, aux petites heures de ce mardi, en heure chinoise, Mengtian s'est accroché à Tiangong. Ce module est le troisième et dernier élément majeur de la station spatiale Tiangong en forme de T. L'Agence spatiale chinoise a dévoilé une vidéo dans laquelle on peut observer l'arrimage de l'élément.

La volonté chinoise de bâtir une station spatiale a été nourrie en partie par le refus américain d'accepter des Chinois dans le programme de la Station spatiale internationale (ISS), une collaboration entre les Etats-Unis, la Russie, le Canada, l'Europe et le Japon. Son assemblage a nécessité un total de onze missions. La dernière, ce lundi, a permis d'acheminer des équipements scientifiques de pointe.

La Lune en ligne de mire

Tiangong, semblable en taille à la défunte station russo-soviétique Mir, devrait avoir une durée de vie d'au moins 10 ans. Elle doit permettre à la Chine de maintenir une présence humaine de long terme dans l'espace. Depuis juin, trois astronautes, dont une femme, sont dans la station spatiale chinoise, pour une mission d'environ six mois. Même si la Chine ne prévoit pas de coopération internationale pour sa station, Pékin a assuré ...


Lire la suite sur ParisMatch