La Chine accuse le MI6 d'avoir recruté un couple afin d'espionner pour le Royaume-Uni

La Chine a accusé ce lundi 3 juin le MI6, les services secrets britanniques, d’avoir recruté des fonctionnaires au sein du gouvernement central chinois, en l’occurrence un couple d’espions.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Seuls les noms des suspects apparaissent avant l’issue des procès en Chine, c’est donc par leurs patronymes que les médias d’État chinois appellent ces deux fonctionnaires Wang et Zhou, qui auraient été recrutés par le MI6. Une affaire qui, selon le ministère chinois de la Sécurité d’état, commence par un programme d’échange sino-britannique pour étudier au Royaume-Uni.

Wang est alors repéré par les services de la couronne comme ayant un « fort désir d’argent », dit l’enquête officielle citée par les médias d’État. À son arrivée au Royaume-Uni, il est choyé, invité à diner, puis un ancien élève lui aurait proposé des consultations rémunérées, toujours selon les médias officiels. Des informations, des conseils qui finiront par une « formation d’espion » avant un retour en Chine, toujours selon le rapport officiel. Où, sous la pression britannique, madame Zhou, l’épouse de Monsieur Wang, employée également d’une « unité du gouvernement central clé » aurait accepté, elle aussi, de fournir des informations. Fin du rapport : on ne sait pas dans quelles agences travaillaient ces deux fonctionnaires, ni où dans la vaste Chine.


Lire la suite sur RFI