Chine : un étudiant arrêté après avoir secrètement habité dans un centre commercial pendant 6 mois

Le jeune homme avait réussi à installer un espace de vie sous un escalier sans être repéré par les agents de sécurité de la galerie marchande.

L'étudiant quittait parfois sa cachette pour utiliser les prises de courant du centre commercial (Photo : Getty Images/Best View Stock RF)

En situation de précarité, il a trouvé une improbable solution pour se loger gratuitement. Il y a quelques semaines, les agents de sécurité d'un centre commercial situé à Shanghai (Chine) ont découvert avec stupéfaction qu'un jeune homme vivait secrètement dans la galerie marchande depuis plusieurs mois.

Une tente, un bureau, un ordinateur et une chaise ergonomique

Comme l'explique The Mirror, qui compile des informations provenant de médias locaux, l'intrus, étudiant de son état, s'était discrètement aménagé un espace de vie sous un escalier du bâtiment, avec notamment une tente, un bureau sur lequel il avait installé son ordinateur et une chaise ergonomique pour lui permettre de travailler en vue de ses examens universitaires.

D'après le média britannique, l'individu aurait réussi à vivre sur place pendant environ six mois sans éveiller l'attention du personnel. Il quittait pourtant régulièrement son logement de fortune afin d'utiliser les prises de courant du centre commercial pour recharger ses appareils électriques.

Repéré une première fois par un vigile qui a eu pitié de lui

Plus précisément, le jeune homme avait en fait été repéré une première fois il y a quelques mois par un vigile qui effectuait une ronde, mais celui-ci avait accepté de garder le silence après que l'intrus lui eut expliqué qu'il avait absolument besoin d'un endroit pour étudier et qu'il n'avait pas d'autre solution.

Cette situation peu banale s'est donc poursuivie pendant plusieurs semaines, avant que des agents de sécurité moins conciliants découvrent l'installation du jeune homme et contactent la police. L'étudiant a donc été arrêté et ses affaires ont été évacuées du centre commercial. The Guardian ne précise pas s'il fera l'objet de poursuites judiciaires.

VIDÉO - Christian page, ex-SDF : "J’ai perdu mon emploi et je ne sais pas pourquoi. Je crois qu’on m’a tatoué sur la figure le mot SDF"