Des chimpanzés se sont organisés pour tuer des gorilles : pourquoi ?

·2 min de lecture

Dans certaines régions d’Afrique, des chimpanzés cohabitent avec des gorilles. C’est le cas au parc national de Loango, au Congo, par exemple. Et depuis que les chercheurs de l’Institut Max-Planck d’anthropologie évolutive (Allemagne) étudient le comportement des chimpanzés à l’état sauvage dans ce parc – c’est-à-dire depuis plus de 15 ans –, ces derniers avaient toujours eu des interactions très pacifiques avec les gorilles. Parfois ludiques, même.

Mais les primatologues rapportent aujourd’hui qu’ils ont été les témoins d’attaques mortelles de chimpanzés sur des gorilles. Une première dans la nature. Des attaques qui les ont ébranlés et dont ils espèrent découvrir maintenant les facteurs déclenchants.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des grands singes en compétition

Les chercheurs ont d’abord entendu des cris de chimpanzés qu’ils ont attribués à une rencontre typique entre des individus de communautés voisines. Mais ils ont ensuite entendu des battements de poitrine, caractéristiques des bruits faits par des gorilles. À y regarder de plus près, les chercheurs ont découvert que les chimpanzés s’étaient alliés pour attaquer les gorilles. Cela s’est produit par deux fois. Des attaques qui ont tout de même duré 52 et 79 minutes. Si les dos argentés – les mâles dominants – et les femelles ont réussi à s’échapper, deux bébés gorilles ont été tués par les chimpanzés.

Pour comprendre les raisons de ces attaques, les chercheurs devront encore étudier un peu plus les populations de grands singes dans le parc national de Loango. Mais ils envisagent que ce comportement pourrait être dû à une compétition pour la nourriture de plus en plus importante ou au déclin de la productivité de la forêt tropicale causé par le changement climatique.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles