Chili: un pompier soupçonné d’avoir causé un incendie ayant fait 137 morts arrêté

Un pompier et un fonctionnaire de l'Office national des forêts (la Conaf) ont été arrêtés vendredi 24 mai au Chili. Ils sont soupçonnés d'être à l'origine de l'incendie qui a fait 137 morts début février dans la ville de Viña del Mar, située sur la Côte Pacifique, à 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale.

« Un mandat d'arrêt a été délivré aujourd'hui à l'encontre de l'auteur des incendies qui se sont produits en février dans la région de Valparaiso », où se situe la ville de Viña del Mar. Ce sont les mots du directeur de la police Eduardo Cerna, lors d’une conférence de presse organisée à l'issue de l'enquête, vendredi 24 mai.

C’est au sein même de sa caserne, sous les yeux incrédules de ses collègues, que le principal suspect a été arrêté. Le jeune pompier est soupçonné d’avoir allumé les incendies qui ont dévasté une partie la région de Valparaiso, rapporte notre correspondante à Santiago, Naïla Derroisné.

Selon des médias locaux, cet homme de 22 ans avait intégré il y a un an et demi le corps des pompiers, qui, au Chili, est composé de volontaires. En 2022, le suspect avait pourtant passé avec succès les tests psychologiques pour intégrer sa brigade.

Un peu plus tard, le parquet régional de Valparaiso a confirmé l'arrestation d'une deuxième personne : un fonctionnaire de l'Office national des forêts (Conaf), l'organisme chargé de la lutte contre les incendies de forêt et de la gestion des parcs nationaux. Les deux hommes devaient être placés en détention provisoire samedi pour incendie volontaire ayant entraîné la mort.

Le « pire incendie en zone urbaine des 30 dernières années »


Lire la suite sur RFI