Chili : "le pays n'a pas complètement tourné la page des années Pinochet"

Les Chiliens ont massivement rejeté dimanche 4 septembre la proposition de nouvelle constitution qui visait remplacer celle héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990), mais le président Gabriel Boric a aussitôt annoncé sa volonté de relancer "un nouveau processus constitutionnel". Le décryptage de Bilal Tarabey, journaliste à France 24.