Chili : mobilisation et incidents après le décès de la journaliste Francisca Sandoval

Des échauffourées avec les forces de l'ordre ont éclaté après un rassemblement ce vendredi en hommage à une journaliste tuée par balles. Des jets de canon à eau ont été utilisés après qu'un groupe a érigé des barricades dans le quartier de la place d'Italie, dans la capitale Santiago du Chili.

Âgée de 30 ans, Francisca Sandoval est décédée jeudi de ses blessures. Elle avait reçu une balle dans la tête lors de violences alors qu'elle couvrait les marches syndicales du 1er mai.

La nouvelle du décès a poussé des personnes à se réunir pour des veillées avec bougies et photos dans plusieurs points de la capitale.

La semaine dernière, trois auteurs présumés de la fusillade ont été arrêtés et celui suspecté d'avoir tiré sur la journaliste a été placé en détention provisoire pour homicide involontaire et possession illégale d'arme à feu.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles