Chili: affrontements lors d’une marche pour les Mapuches, une avocate décède

·1 min de lecture

Des incidents entre forces de l'ordre et manifestants ont eu lieu le 10 octobre 2021 à Santiago en marge d'une manifestation pour les Mapuches, principal peuple autochtone du Chili.

Une avocate de 43 ans, Denisse Cortés, est morte à l'hôpital, suite à une blessure provoquée par des feux d'artifice pendant la manifestation en faveur de la communauté mapuche, le principal peuple autochtone du Chili. La jeune femme participait à la manifestation en tant que médiatrice et défenseure des droits de l'homme.

Les principaux candidats à l'élection présidentielle prévue dans six semaines ont très vite réagi et condamné la mort de l'avocate, avec quelques nuances toutefois. Le conservateur José Antonio Kast a fustigé un « assassinat » alors que le candidat du parti de gauche (PRO) a souligné le caractère pacifiste de cette marche.

Il y aurait également une dizaine de blessés et plusieurs arrestations.

Le parquet a ouvert une enquête, a fait savoir le ministère de l'Intérieur. Le chef de la police a expliqué que les feux d'artifice avaient été lancés par un groupe de personnes cagoulées.

Les violences sont fréquentes lors des manifestations de soutien à la plus importante communauté indigène du Chili. En 2018, un jeune Mapuche avait été tué par la police.

La « Marche pour la résistance mapuche et l'autonomie des peuples » avait été organisée via les réseaux sociaux. Cette communauté réclame à l'État la restitution de terres dans le sud du pays et multiplie les actions dans ce sens.

En juillet dernier, Elisa Loncon Antileo, une Indienne mapuche a été élu présidente de l'Assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle Constitution.

À lire aussi : Chili: les Mapuches manifestent pour leurs terres et une nouvelle Constitution

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles