Chili : plus de 17 000 armes confisquées ou volontairement apportées détruites

Le président chilien Gabriel Boric a visité mardi 27 décembre à Santiago un centre de destruction d'armes. Ces derniers ont été saisies par la police ou remises volontairement aux autorités.

En compagnie de Carolina Tohá, ministre de l'Intérieur et de la Sécurité publique, et de Maya Fernández, ministre de la Défense nationale, il a vu quelques-unes des 17 590 armes qui devaient être incinérées.

Les autorités ont indiqué que le nombre d'armes en cours de destruction était supérieur de 28 % à celui de 2021. La destruction des armes s'inscrit dans le cadre de la politique gouvernementale "Moins d'armes, plus de sécurité". Pour le dirigeant de gauche l'acte de remettre ces armes est un "exemple de responsabilité civique".