Des chiffres et des lettres : certains tirages ont-ils été truqués ? Laurent Romejko fait part de ses soupçons

Invité de Deux heures de rires et d'émotions ce 30 novembre sur France 2, Laurent Romejko a dit soupçonner "très fortement" un ancien assistant du jeu d'avoir truqué certains tirages.

Ce samedi 30 novembre, plus d'une quinzaine de personnalités issues du petit écran, de la politique et du cinéma faisaient partie des invités de Deux heures de rires et d'émotions, une sorte de grand bêtisier façon Les Enfants de la télé diffusé sur France 2. Nelson Monfort, Christophe Dechavanne, Laurent Luyat, Roselyne Bachelot, Laurent Baffie, François Berléand, Rachid Arhab, Roger Zabel ou encore Clémentine Célarié se sont ainsi succédé, par petits groupes, sur le plateau, pour commenter des images drôles ou touchantes vues à la télé ces dernières décennies. Le tout présenté par Stéphane Bern et Bruno Guillon, qui animaient pour la première fois ensemble.

Riche en fous rires, séquences cultes et anecdotes plus ou moins gênantes, comme la grosse gaffe de Sophie Davant avec Bruno Guillon au Téléthon, l'émission a aussi donné lieu à quelques révélations. Ce fut notamment le cas avec Laurent Romejko. Présent sur le plateau aux côtés de Julien Courbet et Thierry Beccaro pour la partie du programme consacrée aux jeux télé, l'animateur des Chiffres et des lettres a mis en doute la conformité de certains tirages.

Après une séquence hilarante compilant des tirages mémorables et repris dans tous les bêtisiers car formant des mots salaces, Laurent Romejko a fait part de ses suspicions, expliquant que, contrairement à aujourd'hui où le tirage des lettres, effectué par ordinateur, est "totalement aléatoire", il était autrefois possible...

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Ce contenu peut également vous intéresser :

Emmanuelle Seigner tacle violemment Once Upon a Time in Hollywood : "Machiste, misogyne et sexiste"
Patrick Bruel ne faisait pas assez "rêver les filles" pour jouer dans La Boum 2 (VIDEO)
Tellement proches : zoom sur Eric Toledano et Olivier Nakache, duo "intouchable" du cinéma français
Cinquante nuances plus sombres (TF1) : un quatrième film est-il possible ?
Anne-Claire Coudray rend un hommage chargé en émotion à Claude Sempère, son confrère de France 2