Les chiffres de la délinquance, notamment sexuelle, en hausse au premier semestre

·1 min de lecture

La délinquance est-elle en hausse ? C'est en tout cas ce que révèlent les chiffres du ministère de l'Intérieur publié jeudi pour le premier semestre de l'année 2021. À commencer par les violences sexuelles : ces violences ont augmenté de 15% en juin après une hausse de 9% en mai, par rapport aux mêmes mois en 2020. D'avril à juin, ces violences ont progressé de 5% par rapport au premier trimestre de 2021, souligne le service statistique du ministère de l'Intérieur (SSMSI) dans sa note relative au mois de juin.

200 faits de harcèlement et d'agression chaque jour

Pour ce service, cela s'explique par la libération de la parole et l'amélioration de l'accueil des victimes en brigade et en commissariat. C'est une hausse de 34% par rapport à 2019, avec près de 35.000 faits de harcèlement et d'agressions sexuelles et viols rapportés aux forces de l'ordre en six mois, soit environ 200 par jour. En juin, il constate par ailleurs que ce nombre de violences sexuelles enregistrées est "bien supérieur au niveau d'avant le confinement".

Soulignant que "les indicateurs de la délinquance présentent des évolutions très atypiques depuis mars 2020", le SSMSI prévient que "l'interprétation s'avère très complexe". "Le confinement, poursuit-il, a fortement influencé les conditions de dépôt de plainte (…) certaines formes de délinquance ne peuvent pas s'exercer dans le contexte du confinement ou du couvre-feu tandis que d'autres sont renforcées".

Difficulté de comparaison

Plus globalement, les chiffre...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles