Le chiffre du jour. La plupart des Terriens subissent déjà les effets du dérèglement climatique

·1 min de lecture

85 % de la population mondiale subit les affres de la crise climatique. C’est ce que concluent des chercheurs qui ont analysé une somme astronomique d’études sur les effets du réchauffement climatique. Un chiffre certainement sous-estimé.

“Nous avons maintenant une énorme base de preuves qui documente la façon dont le changement climatique affecte nos sociétés et nos écosystèmes”, a déclaré au Washington Post Max Callaghan, l’auteur principal d’une étude publiée dans Nature Climate Change. Lui et 18 autres collègues de l’institut berlinois Mercator ont analysé grâce à l’intelligence artificielle plus de 100 000 études d’impacts climatiques. Ils concluent que 80 % de la superficie terrestre, où vit 85 % de la population mondiale, enregistre déjà les effets du dérèglement climatique.

Les chercheurs expliquent dans leur article s’être servis du modèle de langage informatique BERT (Bidirectional Encoder Representation from Transformers, ou “représentations de codeurs bidirectionnels à partir de transformateurs”) pour identifier et analyser 102 160 publications “documentant un large éventail d’effets observés” et réaliser “une carte complète des preuves accumulées”.

Les pays du Sud négligés

Comme le relève CNN, les chercheurs ont découvert qu’“il existe une inégalité inquiétante dans le monde de la science du climat”. C’est ainsi que “les études sur le changement climatique sont deux fois plus susceptibles de se porter sur les pays les plus riches d’Europe et d’Amérique du Nord que sur les pays à faible revenu, comme ceux d’Afrique et des îles du Pacifique”.

Une inégalité problématique :

Les pays de l’hémisphère Sud sont, et continueront d’être, plus profondément touchés par la crise climatique

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles