Le chiffre du jour. Le plan d’investissement massif d’Intel en Europe

·1 min de lecture

Le fabricant américain veut investir 80 milliards d’euros sur dix ans sur le continent. En répondant ainsi à la pénurie mondiale des semi-conducteurs indispensables dans les voitures et tous les appareils électroniques, il joue la carte de l’indépendance occidentale vis-à-vis des constructeurs asiatiques.

Pour répondre à la pénurie de semi-conducteurs qui fragilise l’industrie mondiale, l’américain Intel “prévoit de construire de nouvelles usines de fabrication de puces en Europe” et d’y investir jusqu’à 80 milliards d’euros dans la décennie, rapporte le Wall Street Journal.

Le PDG, Pat Gelsinger, a annoncé mardi au salon de l’automobile de Munich que son entreprise allait bâtir au moins deux usines sur un nouveau site en Europe, tout en ouvrant son usine irlandaise à la fabrication de puces à façon pour l’automobile.

Intel ira-t-il en France, en Allemagne ou en Pologne ?

Le choix des localisations sera annoncé d’ici la fin de l’année, selon Handelsblatt, mais les suppositions vont bon train, “l’Allemagne et la France étant considérées comme les favorites” – le PDG d’Intel a rendu visite à Emmanuel Macron et à Angela Merkel. Mais la Pologne, où Intel est déjà présent, pourrait aussi être concernée.

Pat Gelsinger a expliqué mardi :

Cette nouvelle ère de demande intensive de semi-conducteurs nécessite une réflexion audacieuse et ambitieuse.”

Son argument, selon le quotidien économique allemand, c’est l’indépendance. “Aujourd’hui, 80 % des semi-conducteurs sont produits en Asie, mais 70 % sont utilisés en Amérique et en Europe.” Conséquence : “Les constructeurs automobiles

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles