Le chiffre du jour. L’Irlande retrouve son niveau de population d'avant la Grande Famine

·1 min de lecture

Les statistiques relayées par les médias irlandais mardi 31 août montrent que la chute du nombre d’habitants causée par la grande famine de 1845-1852 et l’émigration massive qui l’a suivie a enfin été compensée.

De 4,97 millions d’habitants en avril 2020 à 5,01 millions en avril 2021. La différence peut paraître insignifiante, elle a pourtant une valeur symbolique pour l’Irlande. Comme l’explique l’Irish Times, cette augmentation annuelle de 34 000 habitants, annoncée mardi 31 août par l’agence nationale des statistiques, fait passer au pays un cap historique, puisque “la population de la République dépasse les cinq millions pour la première fois depuis 1851”. Il faut préciser que le chiffre de 1851 incluait la population de territoires qui font partie depuis 1921 de l’Irlande du Nord (où vivent aujourd’hui 1,8 million d’habitants).

Pourquoi la population irlandaise a-t-elle connu une telle chute de sa population au cours du XIXe siècle ? La réponse est illustrée par le graphique qui accompagne l’article du quotidien dublinois, au titre très parlant : “Évolution de la population depuis la famine.” La Grande Famine a frappé l’île entre 1845 et 1852 et fait environ un million de victimes. À cette hécatombe, il faut ajouter l’émigration massive d’Irlandais quittant le pays dans les décennies suivantes, principalement vers l’Angleterre et les États-Unis. À tel point que l’Irlande comptait moins de trois millions d’habitants vers 1960.

À lire aussi: Controverse. L’Irlande doit-elle se résoudre à taxer davantage les entreprises ?

La population du pays a alors recommencé à croître lentement jusqu’à cette année, où une augmentation de 0,7 % par rapport à 2020 a encore

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles