Le chiffre du jour. Les excellents résultats de Zoom déplaisent à ses actionnaires

·1 min de lecture

Avec sa dizaine d’employés, la plateforme de visioconférence a annoncé son meilleur chiffre d’affaires au deuxième trimestre 2021, soit 1,02 milliard de dollars. Son cours a cependant baissé de 12 % dans la foulée, ses marges stratosphériques n’ayant pas vocation à durer avec la fin progressive du télétravail.

Paradoxe : l’annonce par Zoom de résultats exceptionnels, avec un chiffre d’affaires multiplié par quatre, dépassant le milliard de dollars au deuxième trimestre 2021, n’a pas eu l’heur de plaire à ses actionnaires, rapporte le Wall Street Journal.

Le cours de l’action de la solution de visioconférence californienne, qui a fait son beurre pendant la pandémie, a chuté de 12 % dans les échanges lundi 30 août. De fait, “la hausse d’environ 54 % du chiffre d’affaires, bien que légèrement supérieure aux attentes de Wall Street, n’a pas pu égaler l’énorme croissance de Zoom l’année dernière, lorsque les entreprises avaient massivement opté pour le télétravail”, explique le quotidien économique américain.

À lire aussi: Télétravail. Zoom en plein boom

Zoom enregistre néanmoins un bénéfice au deuxième trimestre de 317 millions de dollars, “contre 186 millions de dollars un an plus tôt”. Et le PDG de Zoom, Eric Yuan, s’est félicité des résultats :

Aujourd’hui, nous sommes une marque internationale qui compte plus d’un demi-million de clients et plus de dix employés.”

Crise de confiance

Le retour à une certaine normalisation du monde du travail entame la confiance de ses actionnaires. Pourtant, le marché des applications de travail collaboratif devrait quasiment doubler d’ici à 2025, passant à 51 milliards de dollars (environ 43 milliards d’euros), selon le cabinet d’études International Data. Ainsi, Microsoft vient d’annoncer de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles