Le chiffre du jour. Une épidémie d’armes fantômes touche les États-Unis

·1 min de lecture

Ces armes à feu “fabriquées maison” à partir de pièces détachées prolifèrent outre-Atlantique, tout particulièrement en Californie, où le nombre de saisies augmente cette année de façon spectaculaire.

“Les armes fantômes sont une épidémie, non seulement à Los Angeles mais aussi dans tout le pays.” C’est l’avis de la police de Los Angeles dans un rapport rendu public en octobre qui montre que les confiscations de ce type d’armes à feu sur la première moitié de l’année ont augmenté de presque 300 % par rapport à la même période l’an dernier – et de presque 400 % par rapport à 2017. Leur nombre “va continuer à croître de façon exponentielle”, avertit le rapport, cité par le Los Angeles Times.

Les armes fantômes sont des armes assemblées à partir de pièces achetées sur Internet, sans numéro de série et qu’il est impossible de suivre. Or “elles représentent entre 25 % et 50 % des armes à feu retrouvées sur des scènes de crime sur les dix-huit derniers mois” à Los Angeles mais aussi à San Francisco, San Diego ou Oakland, rapporte The New York Times, qui a publié un grand article sur le sujet en une de son édition du 15 novembre.

Les armes que les mineurs achètent

Ces armes fantômes permettent de contourner la loi, les pièces qui les composent n’étant pas considérées, individuellement, comme des armes à feu. “Cela

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles