Le chiffre d'affaires d'Air France-KLM chute de 59% par rapport à 2019 en raison du Covid-19

·1 min de lecture

La compagnie aérienne Air France-KLM a encaissé un choc sans précédent l'an dernier en raison de la pandémie de Covid-19. Le groupe franco-néerlandais a perdu 7,1 milliards d'euros.

Air France-KLM a perdu plus de deux tiers de ses clients en 2020. Mais ce n'est pas la seule explication au plongeon de son chiffre d'affaires. Cette perte prend aussi en compte une provision pour financer le plan de départs volontaires engagé par le groupe.

Le chiffre est également gonflé par le pari perdant d'achats de kérosène anticipés et une dépréciation de sa flotte. Des gros porteurs d'Airbus et de Boeing ne seront en effet plus exploités. Et ces chiffres pourraient encore donner « le tournis » un moment au directeur financier. Air France-KLM s'attend à une reprise du trafic dans le courant de l'année grâce aux vaccins, mais la visibilité est limitée.

Pour autant, la direction d'Air France-KLM voit l'année qui s'ouvre « avec tranquillité ». Le groupe conserve près de 10 milliards d'euros de liquidités grâce aux aides d'État.

Ces aides ont toutefois leur limite. La dette de la compagnie a quasiment doublé. Alors, Air France-KLM aimerait transformer une partie des prêts d'État en fonds propres ou quasi-fonds propres. Mais Bruxelles demande des contreparties pour préserver une concurrence équitable : des cessions de créneaux aéroportuaires d'Orly par exemple. Un bien précieux, peut-être trop précieux : le gouvernement français appelle Bruxelles à avoir des exigences «soutenables».

Airbus est moins affecté. L'avionneur affiche une perte d'1,1 milliard d'euros en 2020. Cela peut impressionner mais le constructeur européen a tout de même limité la casse dans le contexte de déconfiture du secteur.