Les chiens "miniatures" ont de plus en plus la cote et ce n’est pas une bonne nouvelle

Chihuahua, Spitz nain ou encore Shih Tzu... Les chiens miniatures, également appelés "chiens toy" ont le vent en poupe. Il en existe près de cent races, souvent dérivées de familles de tailles normales au départ. Au Royaume-Uni, le British Kennel Club, la plus importante organisation de Grande-Bretagne dédiée à la protection de tous les chiens, estime ainsi que la taille moyenne des chiens de compagnie a diminué d’environ 2,5 cm en 25 ans, rapporte La Libre. On estime dans le monde à 3 millions le nombre des naissances de chiots de la catégorie mini chaque année. C'est au Japon, là où l'on trouve aussi des cochons nains, que ces mini-chiens sont les plus répandus mais le phénomène se développe partout et aussi en Europe.

Malheureusement, contrairement à leurs ascendants de taille standard, les races miniatures sont davantage soumises à de nombreux problèmes de santé. Les chiens nains sont prédisposés aux problèmes dentaires dès l'âge de 4 ans et, du fait de leur fragilité osseuse, aux pathologies articulaires, sans oublier les problèmes cardiaques très fréquents chez les races naines, constate le site Santé Vet.

Par ailleurs, les petits chiens ont tendance à présenter plus de troubles du comportement, souligne le site Vet Focus. La sélection génétique des animaux pour en créer de plus petits diminue la diversité de la population, ce qui peut ancrer des maladies génétiques et avoir des effets néfastes sur le système immunitaire des animaux en question.

En effet, l'hypertype qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'origine millénaire des cloches autour du cou des vaches de montagne
Oui, un chien peut pleurer de joie (notamment grâce à vous)
Comment s'appelle le bébé de l'orque ?
Vidéo. Cette nouvelle espèce de calmar femelle pond des œufs géants !
Connaissez-vous le "Channa argus", ce poisson effrayant à la tête de serpent ?