Un chien décapité jeté sur un trottoir dans l’Essonne

DR

A Brunoy, dans l'Essonne, le corps d'un chien sans tête a été découvert sur un trottoir de la ville. La Fondation Brigitte Bardot va porter plainte.

Nouvel acte de cruauté en France. Le 10 juin dernier, une bénévole de la Fondation Brigitte Bardot a relayé sur les réseaux sociaux l’horrible découverte d’un chien décapité dans la ville de Brunoy, dans l'Essonne (91). Sur les images partagées sur Facebook, on peut voir un berger malinois à moitié emballé dans un sac poubelle, jonchant le trottoir de la commune d’environ 25.000 âmes.

«C’est une amie qui m’a contacté, écœurée de voir qu’on avait pu laisser un animal mort ainsi», a raconté au «Parisien» Jenny Jen, bénévole au sein de l’association de défense des animaux. «Il n’y avait pas de sang sur place. Le chien n’a pas non plus de blessures qui pourraient laisser penser que sa mort est due à un accident de la route, précise la bénévole. Avec les éléments réunis, nous pensons que l’animal a été tué ailleurs et jeté ici comme un détritus», a-t-elle ajouté.

A lire :Des «millions» d’oiseaux morts enfouis en Vendée, L214 dévoile de nouvelles images choc

Le maire de la ville Bruno Gallier et ses administrés se sont dits «choqués» par la trouvaille. «Je n’ai jamais vu ça auparavant. Nous avons un organisme qui s’occupe de récupérer les animaux morts. Nous leur avons demandé de faire leur possible pour identifier le propriétaire de l’animal. Mais rien n’indique, pour le moment, qu’il vivait à Brunoy. La personne qui a fait ça peut habiter ailleurs et a très bien pu le déposer en passant», a-t-il dit au journal. La Fondation Brigitte Bardot a déclaré dimanche qu’elle allait déposer plainte et lancer un appel à témoins afin de retrouver l’auteur des faits. Elle a demandé «une condamnation forte pour que cet acte barbare ne reste pas impuni».


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles