Chiara Mastroianni, Lambert Wilson et Nicolas Bedos récompensés au 34e Festival du film romantique de Cabourg

Tapis rouge, célébrités et chasseurs d’autographes de retour sur le front de mer. Hormis les masques et des festivaliers moins nombreux qu’à l’accoutumée, la 34e édition du film de Cabourg aura finalement eu lieu. Prévu début juin, l’évènement avait été ajourné dans un premier temps pour cause de pandémie, mais les organisateurs avaient gardé l'espoir de pouvoir organiser au moins une soirée de clôture. Finalement c'est bien mieux, l’amélioration de la situation sanitaire a permis d’organiser ce mini-festival sur trois jours, au lieu de cinq habituellement (29 juin au 1er juillet), avec des projections et surtout la cérémonie de remise des prix. Un moment très attendu par les festivaliers et les curieux mais aussi par les comédiennes et comédiens présents, heureux de retrouver le public et un peu de normalité.La culture a une place primordiale dans ce pays. Ce serait bien que le gouvernement se réveille un peu. La culture est imbriquée, cousue dans l’ADN de la France. Amira Casar actriceNoémie Lvovsky et Benoit Magimel C’est à Paris il y a quelques semaines que les différents jurys se sont réunis pour élaborer leur palmarès. Pour cette 34e édition, outre les Swann d’Or dont le jury est composé de professionnels du cinéma, celui de jury de la compétition des longs-métrages était présidé par Benoit Magimel entouré de Doria Tillier, Isild Le Besco, le pianiste et compositeur Issam Krimi, le scénariste et auteur Ahmed Hamidi et Aurélie Dupont, danseuse étoile et directrice de la danse du Ballet de l’Opéra de Paris. Le jury de la compétition courts-métrages était lui présidé par la réalisatrice, scénariste et actrice Noémie Lvovsky. Le palmarès complet SWANN D’OR Meilleure réalisation : Nicolas Bedos pour La Belle Epoque Meilleur film : Gloria Mundi de Robert Guédiguian Meilleure actrice : Chiara Mastroianni dans Chambre 212 de Christophe Honoré Meilleur acteur : Lambert Wilson dans De Gaulle de Gabriel Le Bomin Meilleur premier film : Tu mérites un amour de Hafsia Herzi Prix Gonzague Saint Bris du meilleur scénario adapté d’une œuvre littéraire : Seules les bêtes écrit par Dominik Moll et Gilles Marchand, d’après l’œuvre de Colin Niel Révélation féminine : Luàna Bajrami dans Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma Révélation masculine : Benjamin Voisin dans Un vrai bonhomme de Benjamin ParentCOMPETITION LONGS-METRAGES Grand prix : A l’abordage de Guillaume Brac Mention spéciale du jury : Balloon de Pema TsedenCOMPETITIONS COURTS-METRAGES Meilleur court-métrage : La Grande Nuit de Sharon Hakim Prix du jury : Aline de Simon Guélat Mention spéciale du jury : Shakira de Noémie Merlant Meilleures interprétations féminines (ex-aequo) : Catalina Danca dans Shakira et Tamara Saade dans La Grande Nuit Meilleure interprétation masculine : Paulin Jaccoud et Schemci Lauth dans Aline de Simon GuélatPRIX PREMIER RENDEZ-VOUS Pour une actrice : Zahia Dehar dans Une Fille Facile de Rebecca Zlotowski Pour un acteur : Alexandre Wetter dans Miss de Ruben Alves