Chez Les Républicains, la bataille pour la tête du parti est lancée

La bataille pour la présidence des Républicains a commencé samedi lors du campus de rentrée des jeunes LR à Angers, où les candidats, flanqués de leurs premiers soutiens, ont marqué leurs différences et rôdé leurs arguments.Les trois poids lourds de cette élection, prévue le 3 décembre, avaient fait le déplacement: le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau , représentant une ligne conservatrice, le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti , au discours musclé sur la sécurité et l'immigration, et enfin le numéro 3 de LR Aurélien Pradié , tenant d'une ligne plus sociale, et seul des trois pas encore déclaré.Premier arrivé aux Greniers Saint-Jean sous les cris de "Bruno président", Bruno Retailleau a martelé sa capacité à fédérer, dans un parti où la perspective d'un affrontement Ciotti/Retailleau en effraie certains. "Il faut se rassembler, avec une ligne qui soit claire. Les mots forts, on n'en a plus besoin, parce que souvent ils sonnent creux. Si demain on n'est pas rassemblés, on ter