Comme chez Leclerc, vous avez dû signer une lettre de démission en même temps que votre CDI ? Racontez-nous

C’est une séquence qui fait polémique. L’émission Complément d'enquête, diffusée jeudi 14 septembre sur France 2, a exposé les pratiques controversées de l'enseigne Leclerc en matière d’embauche. Un extrait du reportage montre comment un journaliste s’est fait recruter par un des hypermarchés du groupe. Les téléspectateurs ont ainsi pu découvrir que les nouvelles recrues sont contraintes de signer une lettre de démission, en même temps que leur contrat de travail à durée indéterminée (CDI).

Un manager de l’enseigne, filmé en caméra cachée, explique au journaliste que cette pratique permet au groupe de proposer aux recrues des contrats courts déguisés, “sans payer les taxes trop importantes d’un CDD”. Une pratique illégale, qui pénalise le salarié, puisqu'il ne touchera pas d'indemnité de fin contrat et ne pourra pas prétendre à l'indemnité chômage après sa démission. Interrogé par l’AFP, le groupe E.Leclerc a indiqué “ne pas être en mesure de commenter la séquence pour l’instant”.

Dans ce contexte, Capital lance un appel à témoignages. Vous avez travaillé pour le groupe Leclerc et avez été témoin de cette pratique plus que discutable ? Vous avez été vous même contraint de fournir une lettre de démission en signant votre CDI ? Racontez-nous ! Avec cet appel à témoignage - qui, précisons-le, restera anonyme -, Capital vous donne la parole. Si vous souhaitez partager votre expérience, nous vous invitons à nous envoyer un mail à l’adresse suivante : gpouiol+temoignages@prismamedia.com. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite